Articles

Felipe Troya - Etape n°57

Image
Équateur
Écureuils, 2016, aux éditions MEET.Traduit par Françoise Garnier. Disponible en version bilingue sur La Librairie.com pour 15 euros.




Quatrième de couverture :
Le lendemain, c'était l'anniversaire de son petit-fils et, comme chaque année, mon oncle ne serait pas présent. Pour se faire pardonner son absence, il essayait de lui expliquer la situation. Il lui expliquait qu'avoir une entreprise c'était une responsabilité énorme, particulièrement une entreprise à laquelle on avait tant donné. "C'est comme avoir un enfant de plus", disait mon oncle à un gamin de neuf ans. "Un jour tu comprendras tout cela, parce qu'un jour, tu seras l'héritier de l'Empire Familial". C'était là le nom extravagant que Fernando donnait à son entreprise d'installation et d'entretien de piscines : l'Empire Familial.
Mon avis :
Ce premier roman de Felipe Troya, auréolé du Prix de la Jeune Littérature Latino-américaine 2016 - ce qui est large…

Les chroniques à Juju #1 - Sans domicile fixe

Image
Hubert Prolongeau
Sans Domicile Fixe : reportage, 2016, aux éditions Points.L'ouvrage est disponible sur La Librairie.com pour 7,30 euros.




Quatrième de couverture :

Comment devient-on SDF ? Pour le savoir, Hubert Prolongeau a partagé pendant quatre mois la vie des sans-abri, dormant dehors et mangeant dans les poubelles. Il nous livre ici le fruit de sa terrible expérience : une chronique de l'existence quotidienne de ceux que notre société semble refouler, leurs douleurs, leurs "trucs", leur organisation, la souffrance et les moyens d'y échapper, l'ennui, le sexe, l'alcool, la honte et la méfiance des autres, le manque de solidarité et d'amitié, la délinquance. Tableau de ceux qui ont "plongé", mais aussi témoignages de ceux qui s'en sont sortis, cet ouvrage, très remarqué lors de sa parution en 1992, analyse un phénomène de plus en plus présent aujourd'hui dans nos villes.

Mes impressions :

Si vous vous posez des questions sur certa…

Les nouveaux anciens - Parenthèse n°8

Image
Kate Tempest
Sur le présentoir de la médiathèque de ma ville trônait ce livre, à la couverture sobre et élégante (que vous pouvez admirer ci-dessous). Un nom, surtout, a attiré toute mon attention et a piqué ma curiosité. Kate Tempest.Cela fait quelques semaines que je vois le nom de cette auteure circuler sur les réseaux sociaux, car son premier roman vient d'être traduit et sa carrière est ponctuée de prix en Grande-Bretagne et pas seulement. Il n'en fallait pas plus pour que je plonge corps et âme dans ce livre.Attention, on va traverser une zone de turbulences...




De quoi ça parle ?
Fable urbaine contemporaine, entre rap, poésie et épopée dramatique, Les nouveaux anciens renoue avec la ballade antique en embrassant toutes ses formes dans une magistrale et puissante unité. Kevin, Jane, Mary, Brian, Thomas et Clive, héros ordinaires, dieux d'aujourd'hui, ignorent tout de leurs liens de parenté et s'illustrent par leurs espoirs et désillusions, leur jalousie, bravour…

Nayla Al Khaja - Itinéraire bis n°56

Image
Émirats Arabes Unis

Hi, 2012, court-métrage.
A l'image des nouvelles chroniquées cette semaine sur le blog, Nayla Al Khaja écrit des histoires proches du quotidien et les filme. Cela donne des courts-métrages sensibles que je vous propose aujourd'hui de regarder afin de découvrir, un peu, l'horizon artistique des Émirats Arabes Unis. 





En suivant ce lien, vous regarderez une "histoire simple qui raconte comment la solitude se distingue entre deux toits de maison". Ce ne sont pas mes propres mots mais ceux de l'artiste qui, dans ce projet, fait se rencontrer une femme seule en train d'étendre son linge et une famille qui semble passer un bon moment. C'est beau et poétique. Rien d'autre à ajouter si ce n'est : bon visionnage !

Articles connexes :
Le site de Nayla Al Khaja
Sa conférence Ted-x sur les Femmes et le cinéma arabe (en anglais)


Chronique la plus lue ce mois-ci...

Les nouveaux anciens - Parenthèse n°8