Articles

Affichage des articles du juin, 2017

Baha men - Itinéraire bis n°18

Image
Bahamas

Baha Men - Who Let The Dogs Out ?

Qui n'a pas dansé sur cette reprise du titre original de Anslem Douglas ? Cette semaine, je vous (ré)invite à bouger votre corps sur cette musique endiablée, de ce groupe originaire des Bahamas. Je me suis dit qu'après avoir lu des pages et des pages du roman de Robert Antoni qui évoquaient la Soca, le Calypso, et autres styles de musique issus des Caraïbes, il fallait en profiter et se trémousser dans son salon.  
Enjoy !






Et pour vous avoir un aperçu des festivités lors du carnaval, je vous glisse une deuxième vidéo, qui vous fera danser et voyager !





Articles connexes :Site personnel du groupe Baha Men Découvrir le Junkanoo Carnival de Bahamas (blog)




Robert Antoni - Etape n°18

Image
Bahamas
Carnaval, aux éditions Denoël et ailleurs, 2006. Traduit par Bernard Hoepffner. Roman disponible sur le site d'Amazon pour 23,35 euros.


Quatrième de couverture :

Même s'ils sont amis depuis l'enfance, tout semble opposer Laurence et William : le premier est noir, d'origine modeste, le second, blanc, appartient à l'une des grandes familles de l'île de Trinidad. Alors quand Laurence, désormais star littéraire, retrouve William, aspirant écrivain installé à New York, et qu'ensemble ils décident de repartir à Trinidad pour le carnaval avec la sublime et délurée Rachel, cousine et premier amour de William, toutes les blessures et les rêves de l'enfance refont soudain surface. 
Quelques mois plus tard, les trois amis célèbrent leur retour au pays dans une débauche d'alcool, de marijuana et de musique. Mais ni le chaos du carnaval ni l'expédition que Rachel, William et Laurence entreprennent ensuite dans la paradisiaque Hell Valley ne viendront à…

Bilan n°1 - Les pays en A

Image
Petit retour sur notre périple


Voilà, nous en avons terminé avec les pays commençant par la lettre A.  Il est donc temps de tirer un bilan de ce parcours pour se rendre compte du chemin établi ! 
Quelques chiffres :
11 romans dont 3 Prix Nobel de Littérature, 1 prix Goncourt et 1 académicienne. 3 autobiographies écrites par des femmes. 2 recueils de nouvelles.  1 déception avec l'île d'Anguilla. 
7 auteurs et 10 auteures.
5 musiciens (chanteurs, musiciens).  2 photographes. 8 plasticiens. 1 architecte. 1 street-artiste.
5 artistes-femmes et 12 hommes.

Selon traveltip.org (site qui permet de générer une carte du monde), j'ai déjà parcouru 5.09% de la planète, et ceci en 17 semaines. Le site ne prend pas en compte certains pays, comme les Antilles Néerlandaises. Mais c'est déjà un belle distance !

Qu'est-ce que je garde de ces dix-sept semaines ? 
Beaucoup de plaisir. Parmi les livres que j'ai lus, il y en a peu, finalement, pour lesquels je n'ai pas accroché. En ce qui c…

Babi Badalov - Itinéraire bis n°17

Image
Azerbaïdjan 

Babi Badalov, Visual poetry.
Quand j'ai cherché un artiste azéri, je suis tout de suite tombé sur Babi Badalov et ses oeuvres de poésie visuelle. En jouant sur les mots, en déconstruisant le langage, cet artiste révèle la puissance de cet outil et pose des questions d'ordre géo-politique, socio-culturel. C'est amusant et efficace. Les images qui suivent établissent un pont avec l'ouvrage de Banine, lu cette semaine, où l'on sent naître le girl power. 

"Les mots sont de puissants outils et font partie d'un langage universel se situant à quelques pas d'un monde idéal, car la poésie est dialogue".

Banine (Umm-El-Banine Assadoulaeff) - Etape n°17

Image
Azerbaïdjan
Jours caucasiens, autobiographie, aux éditions Gris banal, 1946. Autobiographie accessible sur commande sur La Librairie.com pour 18,29 euros. 




Quatrième de couverture :
"J'ai lu vos Jours Caucasiens pendant quelques nuits si chaudes que l'on pouvait très bien avoir l'illusion de se croire au bord de la Mer Caspienne. J'ai noté dans votre livre deux grands thèmes de notre temps ; d'une part la chute du vieux monde, des liens, des rapports anciens ; et, d'autre part, l'émergence d'une vie élémentaire, d'une liberté nouvelle, devenues possibles et probablement accélérées par la proximité des ruines. Le coin de l'Europe ou plutôt de l'Asie qui forme le théâtre de vos descriptions, apporte de nouvelles lumières et une palette de couleurs d'un univers étranger". 
Ernst Jünger, Lettre du 17 Juillet 1946 à l'auteur. 

Mon avis :

"Je suis née dans une famille 'pas bien' du tout, mais très riche". 
Le ton est…

Ingrid Haebler - Itinéraire bis n°16

Image
Autriche
Mozart, Sonate n°12 in F K 332 par Ingrid Haebler.
Le lien était presque évident avec le roman de Elfriede Jelinek qu'il ne fallait pas chercher plus loin. En ce mercredi 14 Juin, donc, je vous propose d'écouter la talentueuse pianiste autrichienne, Ingrid Haebler, qui nous interprète une sonate de Mozart. Sublime !




Article connexe :
Les Nocturnes de Chopin (par Ingrid Haebler)

Elfriede Jelinek - Etape n°16

Image
Autriche

La Pianiste, 1988, aux éditions Jacqueline Chambon. Traduit par Y. Hoffmann et M. Litaize.Prix Nobel de Littérature en 2004. Disponible sur La Librairie.com pour 8,70 euros (chez Points).



Quatrième de couverture :
A trente-six ans, elle ne boit pas, ne fume pas et couche encore dans le lit maternel. Dès que ses horaires de professeur de piano au conservatoire de Vienne le lui permettent, elle fréquente les peep-shows. Quand un étudiant tombe amoureux d'elle, Erika ne peut lui offrir qu'un scénario dont la perversité fonctionne apparemment à merveille...
Mon avis :
Bon, bon, bon. 
C'est le troisième prix Nobel que je lis, et, malheureusement pour moi, la lecture ne s'est pas bien déroulée. Une fois de plus. Je vous renvoie à la chronique sur Herta Müller. Pourtant, ce livre avait un synopsis fort attirant. La vie de cette pianiste, au cadre rigide imposé par sa mère, développe en cachette une sexualité aux limites du supportable. Elfriede Jelinek rend aussi très b…

Peter Lik - Itinéraire bis n°15

Image
Australie 
Forest moods par Peter Lik.
Retour de la photographie sur le blog pour cette quinzième escapade artistique. Aujourd'hui on part à la rencontre des oeuvres de Peter Lik qui magnifie tous les paysages qu'il déniche à travers le Globe. Cela donne de somptueuses et d'énigmatiques images. Comme celle ci-dessous, dans une forêt troublante, fantomatique, qui nous renvoie à l'ambiance que nous offrait Tom Winton dans son roman, dimanche dernier. 


Tim Winton - Etape n°15

Image
Australie
Les Ombres de l'hiver, aux éditions Rivages, 2000.
Traduit par Nadine Gassie.

Roman disponible d'occasion sur Amazon.


Quatrième de couverture :
La nuit tombe. Dans une vallée isolée en Australie, quatre personnes s'apprêtent à passer une soirée tranquille. Murray Jaccob aperçoit une ombre dans son champ de cerisiers. De l'autre côté de la rivière, au-delà des marais, sa voisine Ronnie regarde partir son amant et caresse le bébé qui bouge dans son ventre. Au pied des marches de la véranda de Maurice et Ida Stubbs un petit chien tire sur sa laisse.
"Nous venions à peine de nous mettre à table quand le hurlement a commencé. Il n'a pas été long ; il a cessé avant que j'atteigne la porte. Ida a braillé le nom du chien, et le froid m'a pris à revers quand j'ai franchi le seuil en trébuchant".
Rien ne sera jamais plus comme avant.

Mon avis :
Que de frissons ai-je ressenti durant cette lecture ! Tremblez grâce à Tim Winton et ses ombres de l…